Wiels | FR

Tonis Saadoja

Né en 1980 en Estonie, vit à Tallinn.

"La majorité de mes travaux consiste en une série de peintures basées sur une imagerie photographique. Techniquement, j’ai travaillé comme un peintre photoréaliste au regard de la structure strictement conceptuelle de la base de mon travail. J’avais l’habitude de travailler de la thématique d’un projet à une autre mais ces dernières années ma pratique a plus été conduite par des improvisations techniques et des combinaisons de visuels collectés.

Je vois le processus de peinture comme une option d’analyse de l’image en la mettant de côté et recherchant son potentiel pour un développement plus abouti.

De nos jours l’imagerie photographique compose un place toujours plus importante dans la communication quotidienne, devenant plus domestiquée et par conséquent plus invisible.

La peinture aide à voir l’image comme un processus d’entassement de différentes réalités.

Dans le process, l’articulation narrative est largement remplacée par une métaphore de la représentation. Je vois les similitudes dans la composition d’une peinture et l’écriture de poème.

Je ne sous-estime pas la nature médiévale de la peinture ainsi que le bagage historique surchargé que la peinture porte inévitablement, mais je perçois également dans l’approche personnelle et d’une pratique manuelle individuelle une manière raisonnable de représenter les idées d’une personne d’un aspect analytique. Je vois la peinture comme la reconstruction constante de la collecte de souvenirs de manière concentrée. J’apprécie beaucoup l’aspect esthétique de l’art comme je suis très conscient du besoin constant de chirurgie pour des raisons esthétiques, leur logique, l’histoire et les allusions changeantes dans des situations comparables.

Pour décrire mes toiles actuelles je les résumerai comme un terrain de comparaison pour l’espace architectural, l’approche photo-réaliste combinée à la peinture abstraite, les citations historiques, et l’urgence de créer un champs de profondeur qui attraperai le spectateur différemment que depuis une lecture narrative."