Wiels | FR

Helena Almeida

Corpus

10 09 11 12 2016

Considérée comme l’une des plus grandes artistes contemporaines portugaises, Helena Almeida s’impose dès les années 1970 comme une figure majeure de la performance et de l’art conceptuel.

Née en 1934 à Lisbonne, où elle vit et travaille, Helena Almeida explore et remet en question les formes d’expression traditionnelles, la peinture en particulier, poussée par un désir constant de dépasser l’espace délimité par le plan pictural. Au WIELS, l’exposition retrace les différentes étapes du travail de l’artiste, depuis ses premières oeuvres tridimensionnelles du milieu des années 1960, qui témoignent déjà du processus de déconstruction de la toile, jusqu’à l’utilisation de la photographie, puis plus tard de la vidéo.

L’oeuvre d’Helena Almeida se caractérise avant tout par l’importance du corps. Site conflictuel de l’expression politique aussi bien que personnelle, le corps humain rencontre le monde environnant et le manipule : il agit, touche, ressent et laisse sa marque comme autant de traces mobiles et de lignes dessinées qui façonnent des contours et des formes expressives. Dans ses premiers tableaux abstraits, l’artiste posait la question critique des limites de l’espace pictural et de toute conception littérale de la peinture. Ce jeu avec les formes, les lignes et les couleurs, Almeida l’étend dans les années 1970 à la photographie, dans des compositions performatives marquées par la position féministe et post-révolutionnaire qu’elle adopte vis-à-vis de la représentation. Dans son travail, l’espace de l’atelier et le corps de la femme, fragmentés ou partiellement occultés, deviennent alors des motifs récurrents.

Un catalogue incluant des textes écrits par Cornelia Butler, Peggy Phelan et Bernardo Pinto de Almeida, ainsi qu'une conversation avec l'artiste, accompagne l'exposition.

Helena Almeida : Corpus
10.09 - 11.12.2016
Curators : João Ribas & Marta Almeida.
Curator WIELS : Devrim Bayar

Exposition co-produite avec :

Fundação de Serralves – Museu de Arte Contemporânea, Porto et Jeu de Paume, Paris.