Wiels | FR

Dennis Jelonnek sur la pratique du Polaroid de Robert Heinecken

Conférences
18 06 2014 19:00 20:00

"Il y a une grande différence entre prendre une image et faire une photographie" - à propos de la pratique du Polaroid de Robert Heinecken

Partager
Dennis Jelonnek sur la pratique du Polaroid de Robert Heinecken

“Il y a une grande différence entre prendre une image et faire une photographie”. Cette citation de Robert Heinecken semble tirée d’un des essais sur la photographie instantanée Polaroid écrit par son inventeur Edwin Land en 1950 : “Le procédé photographique Polaroid doit être dissimulé par le photographe, qui doit par definition penser à l’art de la prise de vue au lieu de s’intéresser à la fabrication de la photo, notre mission chez Polaroid est de rendre cette expérience possible.” Alors que Robert Heinecken commence à explorer différentes techniques photographiques tout au long des années 1960, des millions de personnes à travers le monde ont déjà fait confiance à la marque Polaroid dont les appareils et les pellicules se renouvellent sans arrêt. Pour les pièces exposées au WIELS, Heinecken a utilisé le modèle SX-70, un appareil révolutionnaire arrivé sur le marché en 1972 composé d’une camera SLR dépliante et d’un “laboratoire” intégré qui va remplacer les négatifs dont il faut arracher la gélatine par les fameuses photographies au cadre blanc. C’est cette photographie absolument instantanée, pour paraphraser Edwin Land qui définissait le procédé SX-70 comme "the Absolute One-Step Photography", qui a intéressé Robert Heinecken – et ce d’une manière bien plus complexe et ambiguë que les habituelles déclarations sur le fait que ce processus suggère de désapprendre la technique photographique. Cette conférence se concentre sur les propriétés et les failles de la technologie du SX-70, autant que sur la relation entre l’artiste et le fabricant, ainsi que leurs différents points de vue sur les notions de préfabrication, sur la société de consommation et leur influence sur notre conception de l’image.

Dennis Jelonnek a étudié l’histoire de l’art et les cultural studies à la Humboldt-Universität de Berlin, de 2004 à 2011. Son sujet de thèse porte sur l’avènement de la technologie instantanée comme tournant dans l’histoire de la photographie, sur laquelle il a commencé à travailler lors de son implication dans le projet “Das Technische Bild” au Hermann von Helmholtz-Zentrum für Kulturtechnik de la Humboldt-Universität de Berlin, de 2009 à 2012. Depuis juin 2012, il est chercheur au Center for Advanced Studies „BildEvidenz. History and Aesthetics“ à la Freie Universität de Berlin, où il travaille en ce moment sur la photographie Polaroid et la notion d’instantané et ses repercussions dans l’histoire de l’art et des sciences, de 1945 à 1980.

18.06.2014, 19:00
5 €
En anglais

Partager