Wiels | FR

David Claerbout

Le temps qui reste

19 02 15 05 2011

Cette premiÚre grande rétrospective en Belgique de David Claerbout présente plusieurs nouvelles installations vidéo et un aperçu des oeuvres plus anciennes de l'artiste.

David Claerbout Le temps qui reste

Bien que David Claerbout soit un peintre habile, il produit principalement des installations vidĂ©o et photographiques. L'artiste met l'accent sur la diffĂ©rence entre images fixes et animĂ©es, via des projections oĂč le temps semble presque statique ou figĂ©, et sur l'incapacitĂ© de l'art visuel Ă  capter la «rĂ©alitĂ© Ă©voluant», peu importe le niveau de sophistication des technologies utilisĂ©es. Le travail de Claerbout est caractĂ©risĂ© par la lenteur et la prĂ©cision, comme un moyen de dĂ©mĂȘler et de geler le rĂ©cit, l'analyse de l'approche classique d'une ligne narrative produite par une sĂ©quence logique d'images. Au sein de ses projections Ă  grande Ă©chelle, le spectateur devient une partie de l'image. Claerbout utilise le langage cinĂ©matographique pour Ă©voquer et visualiser des notions telles que l'image, la reprĂ©sentation, l'espace et le temps.

David Claerbout, né en 1969 à Courtrai (BE) vit et travaille à Anvers et Berlin.