Wiels | FR

Esther Ferrer en conversation avec Laurence Rassel (FR)

Gratuit
Conversation
ÉvĂ©nement en ligne
Online
18 11 2020 19:00 20:30

ÉvĂ©nement en ligne

Gratuit

FR

Partager
0813

Esther Ferrer, 'The Poem of Prime Numbers', 1980s - 1990s
Courtesy of the artist and Juan Varez.

Esther Ferrer, pionniĂšre de l’action art, parcours les aspects principaux de son travail avec Laurence Rassel, co-curatrice de son exposition monographique recente Ă  la Reina SofĂ­a, Madrid. Elles explorent le rĂŽle de la variation, du hasard, de la rĂ©pĂ©tition et de la pensĂ©e de John Cage dans la pratique d’Esther Ferrer et dans son approche au langage, au corps et Ă  la composition.

Cette conversation aura lieu en ligne. Inscrivez-vous pour recevoir le lien vers la conversation une heure avant le début de l'événement.

Esther Ferrer est actuellement basée à Paris. Elle est connue pour son travail dans la performance et les arts visuels, seule ou avec le groupe ZAJ qu'elle a rejoint en 1967. Au début des années 1960, elle a co-fondé le « First Free Expression Workshop » avec le peintre José Antonio Sistiaga. Son travail a été largement exposé en Espagne et elle a présenté ses performances dans le monde entier dans des lieux tels que l'Université de New York, Albany; The Kitchen, New York; Merce Cunningham Studio, New York; Walker Art Center, Minneapolis; Quinci House Arts Festival de l'Université Harvard, Cambridge. Ferrer a représenté l'Espagne à la 48e Biennale de Venise en 1999. Elle a reçu le Prix National Espagnol des Beaux-Arts en 2008, le Gure Artea Priza en 2012 et les prix MAV (Femmes dans les arts visuels) et Velåzquez en 2014.

Actuellement directrice de l'erg (Ă©cole de recherche graphique, Ă©cole supĂ©rieure des arts Ă  Bruxelles), Laurence Rassel a poursuivi une trajectoire interdisciplinaire. De 2010 Ă  fin juin 2015, elle fut directrice de la Fundacio Antoni TĂ pies Ă  Barcelone. PrĂ©cĂ©demment, Ă  partir de 1998, elle fut, entre autres, responsable de Constant, une organisation sans but lucratif basĂ©e Ă  Bruxelles. Constant connecte la pensĂ©e thĂ©orique, l'usage critique des nouvelles technologies, du comportement artistique et de questions politiques dans le rĂ©seau. À cette mĂȘme pĂ©riode, elle fut coordinatrice de projets pour le centre de formation de femmes aux nouvelles technologies Interface3 Ă  Bruxelles, dans le cadre du projet europĂ©en ADA de 2001 Ă  2006.

Partager