Sharon Van Overmeiren

Résidence

Sharon Van Overmeiren crée des « sculptures fictionnelles ». Elle ne perçoit pas ses œuvres comme des sculptures complètement autonomes, puisqu’elles peuvent cesser d’exister dans leur forme actuelle à n’importe quel moment. De plus, cette formulation se réfère à la manière dont elle donne une voix à ses sculptures, qui sont basées sur la vie, la littérature, les histoires trouvées et sur la manière dont on n’est plus en contact avec la multitude des objets qui nous entourent. Ses sculptures se présentent comme des accessoires dans des compositions, installations ou dessins, ou comme des personnages dans des installations vidéo ou audio. Le travail de Van Overmeiren se concentre sur l’augmentation de l’impuissance de l’être humain à décrire et à expérimenter des objets indépendamment de ses propres désirs.