Marije de Wit : There is so much thinking to be done

À propos de cet événement

In a riot and a sculpture, [such] tactical acts of re-appropriation disrupt the circulation of bodies and information within a given terrain, if only for a moment.

- John Kelsey, Sculpture in an abandoned field

Suivant le caractère contemplatif du travail de Marije de Wit vis-à-vis de la sculpture, la présentation, l'image, la représentation, l'abstraction, le signification et la valeur, les œuvres dans There is so much thinking to be done continuent de jeter un regard introspectif sur leur propre condition. Les travaux sont autant des objets que des interfaces entre les objets et la pensée sur ce qu’ils sont. Les motifs sculpturaux et picturaux, qu'ils soient inventés ou appropriés de l’art ancien ou du domaine de la publicité, demandent à haute voix s’ils sont des gribouillages, des ornements ou des images.

Comme certaines œuvres sont formées par un geste que l’on peut suivre - ce qui est montré et comment ceci est fait sont tous deux présentés - ces œuvres interrogent le moment où nous décidons quand les images sont des images. Suivant l’importance qu'accorde De Wit à constamment rafraîchir notre regard, les œuvres sont placées en groupes denses, se soutenant dans leur rol actif de contemplation perpetuelle.

Now more than ever, la nouvelle publication de De Wit, est présentée à cette occasion et disponible au WIELS Bookshop.

WIELS Project Room
29.04 - 14.05.2017
Mardi – dimanche, 14:00–18:00

Vernissage le 28.04.2017, 18:00–21:00

 

Avec le soutien de CBK Rotterdam et la Fondation Mondriaan