Patrick Carpentier : Now That I'm Gone

À propos de cet événement

« Lors de recherches autour de la nature morte, je me suis intéressé à une particularité rencontrée dans la peinture de Giorgio Morandi. La majeure partie de son œuvre est constituée de natures mortes peintes comme autant de variations sur le même thème. Il y met en scènes divers objets alignés: bouteilles, bols, parfois un coquillage ou un fruit, dans des tons monochromes, suivant des angles sans cesse renouvelés, sur une table, une étagère. Dans ces natures mortes, il y a un objet récurrent, mystérieux, qui se distingue et qui n’a l’air d’offrir aucune utilité. Une sorte de brique pleine, un parallélépipède mat qui n’a rien à faire avec une nature morte ordinaire. De différentes tailles et couleurs, faux objet contrastant avec les autres. »

Patrick Carpentier, résident au WIELS en 2015, s’est originellement formé dans le domaine de l'expression corporelle et de la mise en scène selon la méthode de Jacques Lecoq. Il a néanmoins rapidement évolué vers la scénographie, les installations lumineuses et la conception de vidéos pour l'industrie de la musique. Il a travaillé avec de nombreux musiciens, parmi lesquels John Parish, Cocoon, Bertrand Belin ou l'Ensemble Musiques Nouvelles. Carpentier a également développé une pratique expérimentale dans le cinéma et a d’ailleurs réalisé plusieurs films. Walden, Les 9 mardis et God Is a Dog ont été projetés dans plusieurs festivals internationaux tels que le Festival du Film de Seattle, Visions du Réel et La Cinémathèque Française. Lors de la Berlinale 2006, Combat a reçu un prix spécial du jury. Carpentier explore régulièrement de nouveaux médiums, c’est ainsi qu’il a entrepris en 2010 de créer une série de sculptures et de photographies. En 2014, il a fondé la maison d'édition Décade Editions.

WIELS Project Room
25.11 – 04.12.2016
Mardi – dimanche, 14:00–18:00
Vernissage 24.11.2016, 18:00–21:00