Conférence/Performance : Grégory Castéra & Patricia Esquivias

À propos de cet événement
Book now

Patricia Esquivias a passé au peigne fin et photographié les façades décoratives en stuc de sa ville natale depuis 2013. Dans ses rencontres fréquentes des surfaces faites main d’une ville, Esquivias fait particulièrement attention à l’architecture modeste et découvre les qualités locales pour arriver à comprendre le temps et l’endroit où cela a été créé. Dans sa lecture-performance Pongamos que hablo de Madrid (« Disons que je parle de Madrid », titré d’après une chanson de 1980 de Joaquín Sabina et Antonio Sánchez), elle raconte l’histoire de ses impressions initiales et finales de ces décorations.

Patricia Esquivias (Venezuela, 1979) a grandi à Madrid, où elle vit et travaille. Depuis 2005, elle travaille principalement avec la vidéo. Elle s’est tournée vers les arts appliqués et l’artisanat afin de se concentrer sur les fonctionnalités architecturales proches de nous dans notre environnement quotidien. Son travail a été présenté lors d’expositions individuelles au Centro Arte Dos de Mayo, Madrid (2016) ; Kunsthalle Winterthur (2013) ; Hammer Museum, Los Angeles (2012) ; Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid (2009); White Columns, New York (2008). Elle a également été résidente au WIELS en 2010.

Précédé d’une présentation de Grégory Castéra (Council, Paris), curateur invité de l’exposition Des Lieux étrangers. Castéra présentera The Manufacturing of Rights, une recherche sur l'interprétation de la Nature dans le droit et sur la représentation des diversités sexuelles. Initié en 2013, cette recherche est curatée par Council (Grégory Castéra et Sandra Terdjman) en collaboration avec Ashkal Alwan et l'ONG Legal Agenda.

Plus d'informations: http://www.formsofcouncil.org/fr/inquiries/29_the_manufacturing_of_rights 

Avec le soutien de Acción Cultural Española (AC/E)

30.06.2016, 19:00

En français (Castéra) et anglais (Esquivias)
Gratuit