Wafae Ahalouch el Keriasti : IN FREAKS WE TRUST

À propos de cet événement

La Project Room de WIELS présente une nouvelle série de peintures et une nouvelle installation de l'artiste en résidence Wafae El Ahalouch Keriasti.

Dans ses dessins, peintures, installations et sculptures, Wafae El Ahalouch Keriasti (née en 1978, Tanger, MA; vit et travaille à Amsterdam) révèle une vision personnelle de notre monde aliéné. Histoire, religion, politique, cinéma, contes de fées, structures familiales et médias sont ses plus importantes sources d'inspiration, mais c'est le rôle des femmes, d'un point de vue personnel, historique et politique, qui a le plus retenu son attention dans ses derniers projets. Ahalouch travaille souvent par séries dans lesquelles elle fusionne plusieurs histoires, d'où dérivent de nouvelles images et histoires.

Avec le projet «IN FREAKS WE TRUST», Ahalouch prolonge le thème du cirque qu'elle explore depuis 2009 et à travers lequel elle crée un monde où les éléments abstraits du cirque sont entremêlés à des conflits historiques, traitant souvent de question de genre. Pour sa dernière exposition solo, intitulée «The Greatest Show in the World» au Künstlerhaus Bethanien, à Berlin, en 2010, l'artiste a ainsi transformé l'espace d'exposition en une image abstraite d'un cirque. L'exposition était basée sur le tristement célèbre Kitty Salon, un bordel de luxe Berlinois qui était fréquenté par des nazis de premier plan, des éminences locales et des diplomates étrangers à partir des années 1930. "Madame" Kitty Schmidt y était alors forcée d'espionner pour les nazis.

Dans ce nouveau projet, les filles sexy sont remplacées par des freaks. Des acrobates aux femmes à barbe, ces personnages racontent l'histoire de notre condition humaine. Leur innocence apparente révèle un monde de conflits, où la tentation du pouvoir et le pouvoir de la tentation sont interrogés. L'abstraction du travail de Wafae fait référence aux mouvements Dada et Bauhaus, tous deux apparus suite à des bouleversements politiques et sociaux au début du 20ème siècle. Un siècle plus tard, l'univers abstrait de Wafae Ahalouch el Keriasti révèle que rien n'a vraiment changé.

Avant sa résidence de 6 mois au WIELS, Wafae Ahalouch el Keriasti a bénéficié de résidences au Kunstelhaus Bethanien à Berlin (2010), à la Rijksakademie (2006-7) et aux Ateliers (2001-3) à Amsterdam. Ses expositions solos incluent «The Greatest Show in The World» (Künstlerhaus Bethanien, Berlin, 2010), «Family Affairs» (Galerie sans titre, Bruxelles, 2009) et «Fighting Temptation» (Jan Cunen Musée, Oss, 2008). Son travail a  également été inclus dans de nombreuses expositions collectives, telles que «MadonnaPshycoSlut» au Grimmuseum, Berlin (2010), «Le Temps Des Erreurs / Speedy Wash # 6» au WIELS, Bruxelles (2010), «Towing the Line» à la White Box, New York (2009), «Young Artist Biennale», Bucarest (2008), «Actual account is elsewhere» au Siemens Sanat, Istanbul (2008). Son travail fait partie de plusieurs collections publiques telles que le MuHKA à Anvers et le FMAC à Paris