Table Ronde « Mémoire et Narration » avec Pamela Nguyen Corey, Katarzyna Ruchel-Stockmans & Silvana Mandolessi (EN) - ANNULEE

À propos de cet événement
Book now

Cette table ronde s’inspire de la recherche de Thao Nguyen Phan sur l’histoire postcoloniale du Vietnam pour déployer une réflexion plus large sur les liens complexes entre le discours poétique et la mémoire collective. La soirée rassemble trois penseurs qui interrogent le statut de l’image dans des contextes postcoloniaux et post-traumatiques selon différentes approches théoriques. Les intervenants invitent à repenser la narration historique à travers une réflexion ouverte et participative qui porte sur les scenarios alternatifs développés dans l’art contemporain pour créer des contre-narrations de l’Histoire.

Katarzyna Ruchel-Stockmans enseigne des cours d’Art Contemporain, de Photographie et de Nouveaux Medias à l’Université de Bruxelles (VUB) et à KASK, Gand. Sa recherche porte principalement sur la photographie et la théorie de l’art, l’archéologie des medias, les pratiques documentaires, les théories postcoloniales, les cultures de l’Europe de l’Est, l’histoire et les représentations. Elle est membre du Réseau de Recherche sur les Drônes et l’Esthétique. Son livre Images Performing History a été publié en 2015 par Leuven University Press.

Pamela Nguyen Corey est enseignante et chercheuse en Histoire de l’Art Moderne et Contemporain à SOAS (la School of Oriental and African Studies) à Londres. Sa recherche est principalement axée sur l’Asie du Sud-Est dans le cadre des contextes transnationaux Asiatiques et globaux. Son premier livre est intitulé La Ville dans le Temps : L’Art Contemporain et la Forme Urbaine au Vietnam et au Cambodge [publication en cours] et elle a publié des textes dans de nombreux journaux académiques, catalogues d’expositions, et plateformes artistiques et culturelles. Elle a contribué au catalogue de l’exposition Monsoon Melody (2019) avec un texte sur les stratégies narratives déployées dans les films de Thao Nguyen Phan.

Silvana Mandolessi est professeure d’Études Culturelles à KU Leuven. Elle a écrit et édité plusieurs ouvrages sur la littérature hispanophone, l’identité nationale et la mémoire. Elle dirige actuellement un projet sur «le rôle des médias digitaux dans la formation de mémoires transnationales sur la disparition» soutenu par le Conseil Européen de la Recherche. Son travail porte sur les stratégies visuelles mises en place à travers la technologie pour former des répertoires de données mnémoniques qui se diffusent au niveau global.


25.03.20, 18:30 – 21:00
Entrée gratuite
Auditorium
Discussion en anglais