Patricia Falguières : Musée des Accessoires

À propos de cet événement
Book now

Patricia Falguières est une critique et historienne de l’art basée à Paris, où elle est professeur à l’EHESS (L’École des Hautes Études en Sciences Sociales). La conférence qu'elle donnera au WIELS s’appuie sur son essai dans le livre de Dedobbeleer, Kunststoff, dans lequel elle a exploré sa fascination pour les systèmes de présentation muséale.

Une poignée n’a guère de place dans une exposition d’art. Elle indique une proximité, une maniabilité, une appropriabilité de l’œuvre d’art qui n’est pas admissible. Pas plus que le contact tactile, la manipulation ou la prise en main n’est autorisée au visiteur de l’exposition. On en trouvait, fichées dans le socle des statues ou de leurs ébauches de glaise, dans les ateliers d’artistes dont elles facilitaient le travail. Les « amateurs », au XVIIe ou au XVIIIe siècle, en dotaient volontiers leurs acquisitions les plus prisées, celles qu’il s’agissait de voir sous toutes les coutures, de tourner et retourner jusqu’à en saturer le regard. Canova, le grand sculpteur italien, en munit plus d’un de ses grands marbres pour les offrir plus aisément à la concupiscence de l’œil des amateurs, de la main qui palpe et saisit l’objet convoité. Depuis le XIXe siècle, tout objet, à son entrée au musée, se voit délesté de ces accessoires : rien de la maniabilité de l’œuvre, de la prise qu’elle offre au désir ne doit interférer avec le plaisir pur et désintéressé qui est désormais le propre de l’art.Le musée et la poignée sont incompatibles. La vitrine et tout un appareil de balustrades, de cordons, de garde-corps, de piédouches, de podiums et de piédestaux signalent la promotion de l’œuvre d’art à l’âge de l’esthétique. Mettre à bonne distance est la tâche du musée.

Patricia Falguières, ‘Musée des Accessoires’ (2018)

03.10.18, 19:00 (free nocturne)
WIELS Auditorium
En français
Gratuit, sur inscription