Eleni Kamma : Enlever & Entretenir II

À propos de cet événement

Durant son année de résidence au WIELS, Eleni Kamma (née en 1973 à Athènes, vit et travaille à Bruxelles et Maastricht) a finalisé et publié le livre Enlever et Entretenir, qui forme le point de départ de son exposition éponyme dans la Project Room. Cette exposition est basée sur le contenu du livre qui agit ici comme un générateur. Le travail présenté n'est pas seulement constitué de fragments du livre, pas plus qu'il n'est une ré-interprétation de celui-ci, mais il permet de développer de nouvelles narrations inspirées par le contexte propre de l'exposition.

Enlever et Entretenir est un livre d'artiste d'Eleni Kamma, réalisé en collaboration avec la graphiste Salome Schmuki et l'artiste Orla Barry. Ce livre analyse la manière dont les mots et les images peuvent coexister et créer des significations tout en les perturbant ; comment ils créent du sens en laissant pourtant apparemment les significations se défaire. Le livre reprend le format d'un album photographique des années 1950 intitulé Entre Escaut et Meuse, dans lequel les images et les textes descriptifs de plantes, d'activités animales et humaines coexistent.

Deux vidéos complètent l'installation. L'animation Bubbles and Harlequins fait référence au phénomène de « tulipe-mania » hollandaise du 17ème siècle. La double installation vidéo When (these) marble works est la dernière création en date de l'artiste. Les images non éditées d'un perroquet dans une animalerie sont diffusées en parallèle d'un collage vidéo composé de courtes narrations filmiques et animées dont les images et les textes proviennent d'une exposition itinérante sur la polychromie dans la sculpture grecque ancienne et d'un espace de stockage énigmatique vu au musée d'histoire naturelle de Florence.

En revisitant les systèmes de classification et les stratégies descriptives de la taxinomie, l'artiste examine la relation du cliché, du banal et du stéréotype, avec la formation de l'histoire et la production de sens.

Eleni Kamma a étudié au Chelsea College of Art and Design à Londres et à la Jan Van Eyck Academie à Maastricht. Elle a récemment été invitée pour une résidence de 4 mois par IASPIS à Stockholm. Ses expositions personnelles incluent Enlever et Entretenir I, HEDAH, Maastricht (2010), Forgotten Ties, Nadja Villene, Liège (2009), Once Past the Years of Green Emotion, Loraini Alimantiri / gazonrouge, Athènes (2007). Son travail a été montré dans des expositions collectives comme Weaving In and Out, Tapestry, 
New York (2010), Expanded Ecologies. Perspectives in a time of emergency, National Museum of Contemporary Art, Athènes (2009); L'Art en Europe, Domain Pommery, Rheims (2008); Freeze! Who is there?, 1st International Moscow Young Biennial, Moscou (2008); Chanting Baldessari, Bonnefanten Museum, Maastricht (2008); 10th International Istanbul Biennial, Istanbul (2007); Other Spaces, 1st Thessaloniki Contemporary Art Biennial: Heterotopias, Thessaloniki (2007); Take My Breath Away, Galerie La Centrale-Powerhouse, Montréal (2006). Kamma a été nominée pour le 5ème Deste Prize et a reçu le Lissone Award en 2007.